La production de biométhane en région paca : tout savoir en 2019

Le biométhane est une source d’énergie propre et renouvelable. Elle est produite à partir de matières organiques, permettant une réduction des émissions de gaz à effet de serre et une amélioration de la qualité de l’air. À l’horizon 2030, l’Etat a pour objectif d’injecter 10% de gaz vert dans les réseaux. Et pour 2050, le gouvernement aspire à atteindre un système énergétique 100% décarboné.

Parce que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est une des plus grandes et des plus peuplées de France, elle est fortement impactée par ces objectifs. Cet article vise justement à éclaircir les moyens mis pour la production de biométhane en région PACA.

production biométhane région PACA, méthanisation région PACA

Le biométhane en région PACA : principe et enjeux

Marseille et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sont engagés dans le développement des unités de biométhane afin de répondre aux problématiques de pollution environnementale et de transition écologique.

Le biométhane est une énergie 100% renouvelable dont la qualité est équivalente à celle du gaz naturel. Polyvalente, cette source d’énergie est valorisée localement pour la production de carburant ou de gaz naturel. En tant que gaz naturel, le biométhane produit de l’électricité, du chauffage et l’eau chaude sanitaire. À terme, la production de biométhane en région PACA pourra donc contribuer à alimenter de nombreux foyers.

À ce jour, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 6 unités de valorisation de biogaz, 4 unités en phase d’investissement, 8 unités en étude de faisabilité et 25 projets en phase d’éclosion.

Quels sont les avantages du biométhane ?

Le biométhane permet 4 types de valorisation (production de chaleur, d’électricité, de gaz naturel et de carburant) et comporte de nombreux avantages. De par sa nature propre et renouvelable, le biométhane a des répercussions positives aussi bien sur l’environnement que sur le territoire associé. D’un point de vue environnemental, il permet de valoriser les déchets ménagers, industriels et agricoles. Le biométhane entraîne également une réduction des émissions de gaz à effet de serre en se substituant à une énergie fossile. Aussi, le biométhane permet une production d’énergie décentralisée et une production locale de fertilisants agricoles. Aux niveaux économique et social, la production de biométhane encourage les différents acteurs du territoire à monter des projets en synergie ce qui développe le tissu local. Ces nouvelles synergies permettent aussi de pérenniser les activités agricoles et contribuent au développement rural, comme avec la diminution des charges énergétiques et la valorisation des équipements existants.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a bien saisi l’issue de tous ces enjeux et s’est engagée à renforcer la filière biogaz sur son territoire. L’objectif principal de ce projet est d’assurer un lancement efficace et cohérent, pour ensuite en assurer la pérennité, en informant et en coordonnant les porteurs de projets et les différentes parties prenantes.

La production du biométhane en région PACA

Les unités de méthanisation en région PACA

Ces dernières années, de nombreuses unités de méthanisation se sont développées sur la région PACA. Ces unités permettent la fermentation des déchets organiques et donc la production de biogaz.

Aujourd’hui, la région compte 10 unités réparties sur 5 départements :

  • GAEC des balcons de Gap (Hautes-Alpes)
  • Communauté de communes de l’Escarton du Queyras (Hautes-Alpes)
  • Laiterie du Col Bayard (Hautes-Alpes)
  • Kerry Flavours (Alpes-Maritimes)
  • Robertet (Alpes-Maritimes)
  • EveRé (Bouches-du-Rhône)
  • STEP de la Crau (Var)
  • Cave des vignerons de Cucuron (Vaucluse)
  • Cave vinicole de la Vigneronne Tourraine (Vaucluse)
  • Tamisier environnement (Vaucluse)

A noter qu’au 1er janvier 2018, la France comptait 570 unités de méthanisation.

Les unités de compostage en région PACA

Parallèlement aux unités de méthanisation, de nombreuses unités de compostage se sont développées. Elles permettent la transformation de déchets ménagers, agricoles ou industriels verts qui y sont déposés en compost. Elles sont aujourd’hui au nombre de 14 sur le territoire PACA :

  • Plateforme de compostage de Digne (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de compostage de Manosque/SAUR Durance Compostage (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de compostage d’Entrevaux (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de compostage de Saint-Lions (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de compostage de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de Passeron – Allemagne (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Plateforme de compostage de Gap (Hautes-Alpes)
  • Plateforme de compostage d’Embrun (Hautes-Alpes)
  • Plateforme de compostage de Saint-Crépin (Hautes-Alpes)
  • Plateforme de compostage de Carros (Alpes-Maritimes)
  • Plateforme de compostage le Broc (Alpes-Maritimes)
  • Plateforme de compostage d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

Un projet de méthanisation concret : l’usine de traitement des boues de Sormiou

Grâce à l’usine de traitement des boues de Sormiou, les eaux usagées de la région PACA vont permettre de produire de l’énergie renouvelable et propre. Cette usine représente la plus grande unité de traitement de production de biométhane Française. Elle collecte les boues provenant des eaux usées de Marseille et d’une dizaine de communes de la Métropole. Un bassin de population important qui utilise plus de 200 000 m³ d’eau par jour ce qui revient à plus de 76 millions de m³ par an à traiter ! Le principe de ce projet est simple : d’une part, il évite une source de pollution due à l’acheminement et à la combustion des boues d’autre part, il permet de produire une énergie verte issue d’un circuit court et utilisé localement. Concernant la mise en pratique, les eaux usées de la Métropole sont envoyées et traitées dans la station d’épuration de Marseille Géolide. Les eaux usées subissent un premier traitement permettant la formation des boues. Ces particules sont envoyées à la station de Sormiou, où elles sont transformées en biométhane.

A lui seul, ce traitement permettra d’alimenter plus de 2500 logements en énergie renouvelable, soit plus de 8000 habitants sur la région PACA. En plus d’alimenter les foyers en énergie renouvelable, la station de Sormiou permettra de faire rouler une partie des bus avec du carburant vert.

Les interlocuteurs pour monter un projet de méthanisation en région PACA

Afin d’encourager et consolider la production de biométhane en Provence-Alpes-Côte d’Azur, les organismes GERES et SOLAGRO ont été sollicités dans le cadre du « Contrat de projet Etat-Région-ADEME ». Ils apportent leur aide pour repérer des territoires potentiels et des projets pouvant se développer à long terme.

Ces interlocuteurs informent et sensibilisent également les porteurs de projet de biométhane. Ils accompagnent les parties prenantes dans la mise en oeuvre, la coordination et le bon déroulement du projet pour en assurer sa pérennité. Leur expertise délivre aussi une assistance technique et un suivi de l’avancement du projet en veillant sur plusieurs points, comme la cohérence et l’adéquation entre les besoins thermiques, les gisements en matière organique et le retour au sol.

Vous pouvez, à travers ce site du Ministère de la Transition écologique et solidaire, trouver de plus amples informations sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *