Tout savoir sur la production du biométhane en lorraine

La Lorraine est un département-phare dans le développement de la méthanisation. La production de biométhane en Lorraine représente une solution durable pour résoudre les effluents d’élevage des agriculteurs. Le méthane existe naturellement sur la Terre et est généré par les organismes vivants (matière végétale et animale). La biomasse (bois, plantes, déchets agricoles…) est une source d’ énergie renouvelable. Les spécificités de la production du biométhane en Lorraine vont de l’utilisation de cet hydrocarbure pour produire du méthane bio, à la fourniture de l’électricité, de la chaleur ou du biocarburant.

production,bio,méthane, Lorraine,méthanisation, énergies, renouvelables,

L’utilisation des éléments naturels

Les énergies renouvelables

Elles peuvent répondre à la disparition programmée des énergies fossiles car elles sont présentes à l’état naturel dans l’environnement et offrent de nombreux avantages :

  • une ressource illimitée disponible sur Terre
  • le méthane, énergie qui représente environ 90% du gaz naturel
  • la diminution des émissions des gaz à effet de serre
  • une source d’énergie beaucoup plus propre que le pétrole ou le charbon

Les énergies vertes

Elles utilisent des éléments naturels et elles sont produites par l’activité de l’Homme à travers l’agriculture et la sylviculture. La production du biométhane en Lorraine permet aux agriculteurs de se diversifier dans la méthanisation. Cette dernière entre dans le cadre de la loi de transition énergétique, qui vise à augmenter de 32% la part des énergies renouvelables d’ici 2030. Le développement de la production du biométhane en Lorraine passe par des projets individuels ou par des groupements d’exploitants, acteurs forts du secteur du biométhane et des initiatives régionales.

production,bio,méthane, Lorraine,méthanisation, énergies, renouvelables,

La méthanisation

C’est un processus biologique qui permet aux agriculteurs de fournir une énergie de nouvelle génération : le biogaz. La production de biogaz se fait grâce à la dégradation de matière organique, sous l’action de différentes bactéries et en l’absence d’oxygène.

Comment cela fonctionne ? La méthanisation est produite à travers les matières agricoles et les déchets suivants :

  • le blé, le colza, le maïs
  • fumiers, lisiers
  • paille
  • fanes de betteraves
  • résidus de coopérative
  • les Cives (cultures intermédiaires à vocation énergétique)

Ces Cives sont représentées par le pois, l’avoine ou encore le sorgho. Elles sont idéales pour couvrir les sols et capturer les mauvais nitrates. Le fait d’associer les Cives et le maïs, ou bien une autre céréale agricole, permet de lutter efficacement contre les mauvaises herbes sans utiliser de produits chimiques. Les céréaliers enrichissent leur production agricole grâce à la méthanisation, avec la création de fertilisants naturels et en produisant de l’électricité.

Un intérêt environnemental

La méthanisation apparaît comme une solution d’avenir pour favoriser la dégradation des déchets agricoles, en ne les répandant plus de manière brute ou chimique sur le sol. Il convient de respecter le bon équilibre entre écologie et économie dans le domaine de la production de méthane. La production du biométhane dans la région favorise la production du digestat, un engrais azoté liquide stable, moins polluant et plus assimilable par les plantes. Les résidus de culture peuvent être diversifiés et méthanisés. Cela permet l’amélioration de la gestion des effluents et la couverture des besoins en chaleur de l’exploitation agricole.

Un intérêt financier

L’agriculture traditionnelle ne permet pas toujours aux exploitants de générer des revenus confortables. En diversifiant leur activité avec la méthanisation, ils obtiennent une valeur ajoutée non négligeable ainsi que des revenus complémentaires. Ces derniers permettent parfois d’avoir la marge financière suffisante pour installer un nouvel associé dans l’exploitation.

Les étapes de la méthanisation

La méthanisation se fait dans des cuves, où les agriculteurs incorporent des rations de matières agricoles qui produiront du biogaz. Après cinquante jours passés dans la première cuve, les rations passent dans une deuxième cuve, appelée post digesteur, et terminent leur transformation dans une cuve de stockage. Au bout de la chaîne, une installation récupère et transforme le biogaz en énergie électrique. Cette énergie renouvelable peut être alors vendue à des fournisseurs d’énergie comme, par exemple :

  • Engie
  • Direct Energie
  • Total Spring
  • Eni
  • EDF
  • Happ-e
  • Planète Oui
  • Enercoop

Les exploitants agricoles récupèrent également le substrat liquide qui résulte de la méthanisation. Ce substrat, appelé digestat, leur pemet de ne plus acheter d’engrais chimique et de réaliser une économie importante sans générer de pollution supplémentaire des sols.

Les impacts positifs de la méthanisation

La méthanisation permet de :

  • réduire les effluves odorants liés au stockage des matières organiques
  • améliorer l’autonomie énergétique du territoire
  • générer de la chaleur pour chauffer les bâtiments municipaux
  • gérer le traitement des déchets verts de la collectivité
  • capter les émissions de méthane
  • produire des énergies renouvelables
  • réduire le transport des déchets verts
  • réduire le coût de traitement des déchets
  • valoriser l’énergie produite par le biogaz
  • réduire les émissions de gaz à effet de serre

Innover pour développer la méthanisation

Le développement des énergies renouvelables en Lorraine passe par la méthanisation. Elle représente un outil idéal pour collecter le biogaz à partir de petites unités, notamment agricoles, et de le revendre à un tarif très compétitif. Ce projet intéressant et porteur d’enjeux forts pourrait se développer partout en France.

La France développe les énergies renouvelables

Avec des habitants toujours plus nombreux, notre pays a besoin d’accroître la production d’énergies renouvelables. Les nouvelles normes environnementales imposent de limiter au maximum la pollution. La transformation des matières organiques permet de produire de nouvelles technologies énergétiques et la valorisation des déchets agricoles.

Le gouvernement dispose, grâce à la méthanisation, d’un outil supplémentaire pour répondre à ce défi écologique et environnemental. Ce principe de méthanisation semble fédérer car il crée de l’énergie verte et capte le CO2. Les objectifs de la production d’électricité à partir des installations de biogaz devraient atteindre 625 MW à l’horizon 2020. Vous trouverez des explications plus amples et détaillées à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *