La production du biométhane en Alsace

Face aux enjeux du réchauffement climatique, la France adopte progressivement des solutions alternatives en harmonie avec la nature encore dénommées énergies vertes. En Alsace, région de l’Est de la France, le biométhane est la source d’énergie naturelle la plus développée. En effet, en raison de ses atouts énergétiques et environnementaux, la production du biométhane en Alsace bénéficie d’un soutien important du gouvernement. Des solutions sont mises en place dans la région, par les ministères de l’agriculture et de l’écologie à travers des initiatives telles que le plan énergie méthanisation Azote (2013) ou l’appel à projets « 1500 méthaniseurs ». Une étude menée en 2013 par l’ADEME en association avec les autorités alsaciennes, a permis de mieux cerner le potentiel de l’Alsace en matière de production du biométhane. De telles études permettent ont permis de mettre en évidence les gisements de matière organique en Alsace et de déterminer les perspectives de valorisation du biométhane. Il est question ici de déterminer les principales filières de production du biométhane en Alsace.

Biométhane, énergie renouvelable, Alsace

Définition et principe

Le biométhane est un gaz produit grâce au processus de méthanisation. La méthanisation est la décomposition par des micro-organismes des déchets organiques, en l’absence d’air c’est-à-dire en anaérobie. Les produits obtenus sont le méthane, le compost ou digestat et le gaz carbonique. Le biométhane peut être produit à partir des déchets agricoles, ménagers, des déchets industriels ou encore des boues issues des stations d’épuration. Le biogaz obtenu peut être transformé en électricité domestique, en chaleur, ou en carburant pour les véhicules de nouvelle génération. C’est une source d’énergie naturelle, renouvelable et propre qui a des applications et des usages strictement identiques à ceux du gaz naturel.

Les avantages de la production du biométhane

Les avantages liés à l’utilisation des déchets organiques pour la production du biométhane sont nombreux. En voici quelques exemples.

La Valorisation des déchets organiques pour produire une énergie renouvelable

Les déchets organiques constituent la matière première nécessaire pour la production naturelle de biométhane. Etant à la base des éléments nuisibles rejetés par l’homme, ces déchets deviennent des ressources recyclables pour la production d’une énergie renouvelable.

La Réduction des émissions de gaz à effets de serre

La décomposition des déchets organiques rejetés dans la nature produit naturellement du méthane qui est un gaz à effet de serre. Libéré dans la nature, il a un pouvoir destructeur 25 fois plus fort que celui du CO2 en effet son pouvoir calorifique varie entre 5000 et 7000 kcal/m3. La collecte et le traitement de ces déchets permet de réduire ces émissions nocives pour l’environnement.

L’amélioration de la qualité des sols en substituant les engrais chimiques par un engrais organique

Le résidu obtenu pendant la production du biométhane est de l’engrais naturel qui peut être utilisé pour fertiliser les terres agricoles. Son principal avantage est l’apport en éléments azotés facilement assimilables par les plantes. Les engrais chimiques ont un effet néfaste, à long terme, sur les nappes phréatiques et la qualité des sols. Ainsi la substitution progressive de ces engrais par des engrais organiques réduire la pollution des eaux ainsi que la contamination des sols.

L’acquisition d’une l’indépendance énergétique

La production de biométhane à partir des déchets collectés localement permet à la région alsacienne d’acquérir progressivement une indépendance énergétique. Les sources d’énergie traditionnelles telles que le pétrole et le nucléaire dépendent très souvent d’un apport extérieur, et par conséquent favorisent la dépendance énergétique.

Les filières de production du biométhane en Alsace

Les effluents agricoles

A l’échelle de l’Alsace, plus de 80 % des ressources pour la production du biométhane dérivent de l’agriculture. Les effluents agricoles représentent le meilleur potentiel pour la production du biométhane en Alsace. En effet le contexte alsacien dispose de 336 000 ha de surface agricole utile, 330 industries agroalimentaires, 21 sites de méthanisation, et 25 sites de compostage. L’unité de méthanisation Metchrist située à Woellenheim (Bas-Rhin) est la première unité de méthanisation agricole en injection dans la région de l’Alsace. Elle traite environ 11 000 tonnes de matières agricoles par an. Le biogaz produit est directement injecté dans le réseau de gaz public. La quantité de gaz injecté à la capacité de couvrir les besoins de 700 foyers.

Les industries agroalimentaires

La filière des industries agroalimentaires en Alsace est une source de matières organiques potentiellement intéressantes. Les industries alsaciennes en général et l’industrie agroalimentaire en particulier, produisent des eaux résiduaires contenant un énorme potentiel de charge organique. Le recyclage de ces eaux pour la production du biométhane contribue à la réduction de cette charge. D’après un rapport de la direction de l’agriculture, de la forêt, du tourisme et de l’environnement (DAFTE) de la région Alsace, les usines de Rhodia et Kronenbourg K2, ainsi que celle de Mars alimentaire et Wrigley possèdent des méthaniseurs au sein de leurs locaux. Trouvez à travers ce lien une interview d’un producteur.

Les stations d’épuration

La filière des stations d’épuration en Alsace n’est pas très développée. Le traitement des eaux urbaines constitue l’un des premiers domaines d’application de la méthanisation. En effet la méthanisation est le premier maillon du traitement des boues après la décantation. Elle facilite le traitement des installations de stockage. Les boues sont extraites du circuit de traitement, puis épaissies ensuite elles sont injectées dans un digesteur où le biométhane est produit par fermentation. La station d’épuration de Strasbourg (la Wantzenau) constitue le principal projet de méthanisation à partir des boues issues de l’épuration. Le biométhane produit est directement injecté dans le réseau alsacien de gaz naturel. Cette station d’une capacité d’environ 1 million d’EH, constitue la première réalisation de ce type en France.

Les déchets ménagers et assimilés

Les ordures ménagères constituent d’importantes matières premières pour la production de biométhane en Alsace. Ainsi, le traitement des déchets ménagers et assimilés est défini par un protocole bien précis. La collecte des ordures est gérée par des structures intercommunales regroupant des villages et des villes. Ces structures portent le nom d’établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI). L’exemple le plus appréciable est celui du site de méthanisation Methavalor (voir le lien ), mis en place par le SYDEME (Syndicat Mixte de Transport et de traitement des déchets Ménagers de Moselle-Est). Ce site permet la collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés sur le Moselle-Est et l’Alsace Bossue. Il regroupe 14 intercommunalités reparties sur 291 communes, pour une population d’environ 385 000 habitants. Ce site injecte environ 50 Nm3/h de biométhane. C’est le premier site français de méthanisation, qui produit à la fois de l’électricité, du biométhane et de la chaleur pour injection dans le réseau GrDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *