La méthanisation agricole dans le département du nord

La production d’énergie par méthanisation est un procédé qui connaît beaucoup de succès dans les régions françaises. le présent article propose une incursion dans le processus de production d’une énergie renouvelable désormais au coeur de la politique environnementale et économique dans les départements français, notamment pour ce qui concerne le Nord. L’agriculture représente l’une des principales sources de production du biométhane. Dans le département du Nord, les agriculteurs appliquent pour ainsi dire l’adage selon lequel « rien ne se perd, tout se transforme ». Conscients de la valeur de l’association agriculture/méthanisation, et soutenus par les autres acteurs de la filière agricole, les agriculteurs ne lésinent pas à la tâche pour développer les enjeux liés au processus de méthanisation agricole dans le Nord.

Méthanisation, énergie propre, département du nord,59,62

Généralité sur la méthanisation agricole

Définition

La méthanisation agricole est un processus biologique permettant la production de biométhane à partir des matières agricoles. Le biométhane produit, tout comme celui qui est issu des stations d’épuration des eaux usées, peut être transformé en électricité, utilisé pour la cuisson, pour la production d’eau chaude ou encore comme carburant.

Méthode de production

Les matières agricoles telles que les effluents d’élevage (le lisier, le fumier), les déchets végétaux et d’autres déchets issus de la tonte agricole, sont collectées et stockées. Ensuite, elles sont envoyées à une fréquence constante et par doses égales dans un digesteur (cuve cylindrique). Dès qu’il atteint sa charge optimale, le digesteur est fermé et maintenu à une température constante de 40°C. Ensuite, sous l’action des bactéries, les matières organiques sont décomposées pour produire un mélange gazeux constitué principalement du méthane et du gaz carbonique, c’est le biogaz. Cette décomposition produit également un résidu liquide, le digestat celui-ci est recueilli et stocké dans une cuve spécifique. Selon l’objectif des producteurs, le biogaz obtenu peut être utilisé pour produire de l’électricité ou de la chaleur (cette chaleur est réutilisée notamment pour réchauffer l’installation) le digestat quant à lui est récupéré pour être utilisé comme engrais.

Avantages de la méthanisation agricole

L’avantage global de la méthanisation agricole dans le Nord est la mise en place d’une économie territoriale circulaire. Chaque acteur produit quelque chose, et reçoit quelque chose en retour, tout en limitant les apports extérieurs au département. Cela procure une certaine autonomie économique et énergétique au département et même à la région, limitant ainsi les dégâts lors des crises. Par la même occasion on limite le gaspillage des ressources tout en créant de nouvelles. Hormis cet avantage global, la filière génère également de nombreux autres bénéfices:
– Il faut tout d’abord noter que les déchets utilisés pour la méthanisation agricole ne sont pas dangereux, contrairement à d’autres sources de production telles que le nucléaire. De même, la méthanisation agricole permet la réduction des coûts de traitement de ces déchets.
– elle permet la création d’emplois locaux non délocalisables
– elle donne l’opportunité aux agriculteurs d’être des acteurs majeurs du processus de lutte contre le réchauffement climatique, tout en bénéficiant d’un revenu complémentaire grâce à la vente de l’énergie produite
– Le digestat produit au cours de la méthanisation agricole est une alternative concurrentielle aux engrais chimiques
– en récupérant les matières organiques pour produire de l’énergie, la méthanisation agricole contribue à réduire l’émission des gaz à effet de serre
– elle permet un recyclage efficace des matières agricoles. En effet, les effluents d’élevages difficiles à stocker sont utilisés pour la production d’énergie. Ceci permet de mettre à contribution tous les dérivés de la production agricole de la région.

La méthanisation agricole dans le Nord

Comme tout processus qui se respecte, la méthanisation agricole est définie par une organisation précise et menée par des acteurs qui constituent chacun un maillon important de la chaine.

Les acteurs de la méthanisation dans le Nord

Dans le Nord, la méthanisation agricole a pour principaux moteurs ses acteurs, ce sont eux qui font la force de cette filière.

Les agriculteurs

Contrairement à d’autres foyers de production, dans le Nord, la méthanisation est plus animée par des agriculteurs. Ils constituent non seulement le premier maillon humain de la chaine, mais aussi le plus dynamique. À la fois producteurs et consommateurs se positionnent au début et à la fin de la chaine de production. Travailleurs et volontaires, ils se battent pour le développement de la consommation de biométhane agricole dans le Nord Pas-de-Calais. Individuellement ou en groupes ils s’organisent pour la mise en place des projets de méthanisation agricole à toutes les échelles. Que ce soit pour des petits projets à l’échelle d’une exploitation familiale, ou des projets à l’échelle d’une communauté, ils travaillent avec le même engagement.

Les collectivités locales et territoriales

Elles participent aux processus à la fois en tant que productrices, modératrices, et perceptrices :
– pouvant produire elles-mêmes du biogaz, elles sont capables de gérer des projets indépendants et traiter d’égal à égal avec les industriels
– elles fédèrent et encadrent les agriculteurs en les appuyant dans leurs projets
– elles collectent les taxes dérivant de la filière.

Les autorités administratives

Elles représentent des entités telles que les ministères de l’agriculture, le ministère de l’écologie, le ministère de l’Intérieur. Leur rôle est :
– d’encadrer, de règlementer et régulariser la filière dans son ensemble
– d’accompagner les acteurs de la chaine de production à travers des projets tels que « le plan Energie Méthanisation Autonome Azote » (EMAA) lancé en 2013
– de faciliter et arbitrer les échanges entre les acteurs de la filière.

Les industriels

Représentés par des sociétés telles qu’Evergaz (producteur de biométhane), SICAE-OISE (distributeur et fournisseur d’électricité), les Mergers (fournisseurs d’équipements pour la méthanisation) :
– financent les projets des producteurs (agriculteurs et collectivités)
– permettent aux collectivités ainsi qu’aux agriculteurs de sous-traiter certaines étapes de leurs processus de production
– rachètent l’énergie produite par les collectivités et les agriculteurs
– fournissent le matériel nécessaire pour la production
– permettent l’injection du méthane produit dans le réseau de distribution public.

Les principaux types de méthanisation agricole dans le Nord

La méthanisation « à la ferme »

Elle constitue la principale force de la méthanisation agricole dans le Nord. Encouragés par les autorités, les agriculteurs se regroupent pour développer des unités de méthanisation agricole. À ce jour le Nord compte de nombreuses unités de méthanisation agricole développées par des agriculteurs. On retrouve l’exemple-type de ce modèle de méthanisation à Thiembronne : l’unité de méthanisation de la famille Pruvost. Véritable référence dans la région, et même en France, cette unité produit 500kw/h.

La méthanisation agricole à l’échelle industrielle

Comme on peut le voir ici, elle est développée par les grandes entreprises et les collectivités, parfois en association avec des agriculteurs. Véritables installations industrielles, ces unités de méthanisation agricole définissent le véritable apport d’énergie fournie par le biogaz. Dans le département du Nord la méthanisation industrielle est développée par des sociétés telles que qu’Evergaz ou Dalkia Biogaz qui continuent leur expansion dans l’ensemble de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *