Initiatives regionales

Ile-de-France et méthane

En Ile-de-France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées ! Et à l’heure où une génération plus responsable devient adulte, avec dans son esprit l’idée qu’elle ne pourra vivre sans un meilleur respect des ressources et de l’environnement, il est nécessaire d’imaginer de nouvelles façons de produire et de se nourrir.

 

Ça tombe bien, de nombreuses initiatives germent en Ile-de-France, dans le bio notamment, mais aussi dans le thème de l’utilisation de l’énergie, avec la fabrication de méthane.

 

Ainsi, au cours du mois de septembre, la semaine « manger bio et local, c’est l’idéal » a intéressé plusieurs milliers de franciliens. Le principe ? Faire prendre conscience que même dans Paris et sa couronne, il est possible de privilégier une nourriture plus saine, bio, cultivée localement. Ainsi, de nombreux producteurs ont ouverts leurs exploitations ou sont partis à la découverte des lycéens de la région. Ils ont expliqué les bienfaits du bio et son accessibilité financière, même pour des cantines scolaires ou d’entreprises.

 

On peut également citer l’initiative du Groupement des agriculteurs d’Ile-de-France, qui via son site Internet, permet aux consommateurs de connaître, à tout moment, les 70 points de vente de produits agricoles bio ou locaux en région parisienne.

 

Au niveau de la production de méthane également, l’Ile-de-France est une région active. En effet, si le méthane est un gaz polluant, il peut être créé à partir de déchets verts ou organiques. Par exemple, le port de Gennevilliers va accueillir, d’ici trois ou quatre ans, une usine de méthanisation. Les déchets des cantines scolaires pourront alimenter cette usine qui fabriquera du méthane. Ce dernier servira directement dans le réseau de chauffage de la ville ou comme essence pour des camions. De fait, plutôt que d’importer du gaz sur de longues distances, autant recycler nos déchets pour créer un gaz naturel faisant baisser les coûts d’utilisation.

 

D’ailleurs, à Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, une petite unité de production de méthane à partir de déchets alimente depuis 2009 huit véhicules et une benne de collectes d’ordures utilisée dans la ville.

 

En Ile-de-France, on n’a donc pas de pétrole, mais du méthane et des idées qui transforment la vie quotidienne.