Bretagne et fourniture d’énergie : comment s’y retrouver ?

La Bretagne est une région de l’Ouest de la France fortement marquée par ses activités agricoles et industrielles. Située en zone métropolitaine, la Bretagne s’inscrit parmi les plus grands producteurs d’énergies renouvelables en France. Elle est une grande consommatrice d’énergie en raison de ses activités agricoles et industrielles. Par ailleurs, pour satisfaire sa consommation, la Bretagne produit 11 % de sa consommation totale d’énergie dont une grande part en énergies renouvelables. Elle compte parmi les plus grands producteurs d’énergies renouvelables en France. Ceci s’explique clairement car la région dispose de plusieurs atouts lui permettant de mettre sur pied des unités ou sites de production d’énergies vertes. Sa météo, sa proximité avec la mer sont des avantages pour la production d’énergies marines renouvelables. De même, le vent qui souffle abondamment sur le littoral, est rentabilisé en vue de la production d’électricité de source éolienne.

Bretagne, énergie, energie verte

Présentation de la région Bretagne

Sur la carte, la Bretagne, à l’opposé de l’Alsace, est une région située dans l’Ouest de la France entre l’océan Altentique et la Manche. Elle comporte quatre départements à savoir : le Finistère, le département du Moriban, l’Ille-et-Vilaine, et la Côte d’Amor. Cette région développe principalement les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire, dont elle est l’un des plus grands producteurs. Elle possède environ 15 % de la production agricole totale en France. La Bretagne est également une grande productrice d’énergies renouvelables. Elle produit 11 % de la consommation totale d’énergie et cette part est en majeure partie constituée d’énergies renouvelables.

Bretagne, énergie, energie verte

La production d’énergies vertes en Bretagne

La Bretagne produit 11 % de sa consommation en énergie et en importe 89 %. La part produite localement est constituée en grande partie d’énergies renouvelables. Cette région dispose de plusieurs atouts pour la production d’énergies renouvelables. Elle est la région Française qui possède le plus large littoral, avec 2 730 Km de côtes, ce qui est un avantage inouï pour la production d’énergies marines. La Bretagne est également l’un des plus grands producteurs de biométhane en raison de ressources disponibles pour la production. Il s’agit notamment de déchets organiques issus de l’exploitation agricole, de la production industrielle, de l’activité des ménages. Les enjeux liés à biométhanisation sont également encouragés par le concours des initiatives régionales, acteurs incontournables de la préservation de l’environnement.

L’électricité verte

Le littoral donne non seulement accès à la mer mais aussi, offre un vent fort exploitable pour la production d’énergies renouvelables. La Bretagne, tout comme le département du Nord qui est bien exposé, produit ainsi de l’électricité verte à travers l’hydrolienne, l’éolien. Par ailleurs, elle produit également de l’électricité renouvelable à travers l’installation de plaques photovoltaïques, la cogénération qui consiste en l’alimentation des turbines au cours de la biométhanisation.

Le biométhane, gaz vert

La région Bretagne produit et consomme également du gaz naturel biométhane produit par la méthanisation. Avec des unités de biogaz installées dans le Finistère, la localité de Quimper et bien d’autres communes, la Bretagne du sud s’est positionnée en grand maître sur la scène de production de biométhane. Des projets de méthanisation mis sur pied par les associations d’agriculteurs locaux et finances par des organismes de protection de l’environnement ont permis de développer l’activité dans la région. C’est la dégradation des matières organiques par des micro-organismes dans un milieu anaérobie. La méthanisation se fait avec des déchets organiques issus de l’agriculture, des industries, avec les boues des stations d’épuration et autres matériaux de nature organique.

Avantages de la production d’énergies vertes en Bretagne

La réduction des émissions de gaz à effet de serre

Les énergies vertes produites en Bretagne sont source de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Tout d’abord, la production d’électricité à travers des moyens naturels tels que l’éolien, l’hydraulique, permet de réduire considérablement les gaz à effet de serre émanant des centrales électriques utilisant les sources fossiles. Pour ce qui est de la production du biométhane, la Bretagne bénéficie largement d’une préservation de nature contre une forte dégradation. Les déchets organiques utiles à la méthanisation dégagent du méthane lors de leur décomposition. Le méthane étant un gaz extrêmement toxique pour l’homme et pour l’écosystème, sa récupération épargne les populations de nombreux dangers.

La protection des sols

Elle est rendue possible principalement grâce à la méthanisation. En effet le processus génère un gaz naturel et il en résulte des résidus nommés digestat. Ce digestat est constitué de dioxyde de carbone et de composants organiques. Il est très efficace en tant que fertilisant agricole. Son utilisation permet au profit des engrais chimiques permet de réduire la dégradation et la décomposition des sols.

La valorisation des ressources naturelles

Le vent

Le vent est offert gratuitement par la nature et en Bretagne, la proximité avec la mer est l’opportunité idéale pour profiter des vents qui soufflent. L’installation des éoliennes n’entraine aucune dégradation de l’environnement et leur fonctionnement n’empêche pas l’exploitation agricole des terrains sur lesquels elles sont installées. Ainsi, il s’agit de tirer entièrement profit en valorisant ce vent qui souffle naturellement.

L’eau

La production d’électricité à partir de sources hydrauliques est un moyen de tirer profit des eaux naturelles de mer. La surface maritime représente les trois quarts de la superficie terrestre. Ainsi, la région Bretagne est productrice d’énergie marine renouvelable en raison de sa proximité avec la mer.

Les déchets organiques

La production du gaz naturel biométhane se fait par la dégradation des déchets organiques issus d’exploitations diverses. En Bretagne comme en PACA ou en Lorraine, les déchets organiques proviennent principalement de l’exploitation agricole à savoir l’élevage et l’agriculture. C’est ainsi que le lisier, les déjections, les effluents de l’élevage, et autres déchets de même nature sont mis en valeur dans le processus de méthanisation. Par ailleurs, ces déchets proviennent aussi des industries implantées dans la région et d’autres activités telles que l’épuration des eaux usées.

Pour plus d’informations sur les nombreuses initiatives régionales participant à la production des énergies renouvelables en Bretagne, cliquez .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *