Les acteurs de la filière du biométhane dans le nord

Avec l’avènement de l’énergie verte, la production du biogaz dans le Nord gagne chaque jour du terrain. On note la ruée vers le secteur du biométhane, un secteur auquel participent plusieurs acteurs. Ils sont organisés autour d’un projet commun : l’optimisation de la méthanisation. Il existe plusieurs plateformes sur lesquelles ils se rencontrent pour échanger, exposer les produits de la filière, présenter des projets relatifs et discuter des actions à entreprendre pour optimiser ce secteur qui se veut innovant et écologique.

acteurs, méthanisation nord, énergie verte nord

Les différents acteurs du biométhane dans le Nord

Plusieurs acteurs du biométhane dans le Nord et ailleurs s’emploient autour de la filière. Ils peuvent être regroupés en familles :

Les exploitants

Les principaux acteurs du biométhane dans le Nord sont bien évidemment les exploitants agricoles et industriels.

Les agriculteurs

Par la méthanisation, ils revalorisent leurs déchets organiques, en le transformant en engrais vert. À ce propos, la Loi de Modernisation de l’Agriculture et de la pêche voit dans la méthanisation une « activité agricole ». Ceci renseigne sur l’importance que revêt l’agriculture dans ce secteur.

Les industriels

Les industriels assurent la production en masse du biométhane, la revalorisation du digestat et la distribution de l’énergie verte. Cela passe généralement par l’installation grande ou de petites unités de production du biogaz le transport de l’énergie produit vers le consommateur. On peut citer entre des entreprises telles que GDRF, Ecovalim, K-Rever, etc.

Les fournisseurs

Ils approvisionnent en ressources utiles pour la méthanisation. Certains fournissent de la matière première, l’espace utile pour l’exploitation. C’est le cas des agriculteurs qui mettent le sol de leurs fermes à disposition. D’autres encore fournissent des équipements utiles à la production et à l’exploitation du biométhane. Parmi ces équipementiers, nous pouvons citer :

Les décideurs publics et les financeurs

Ils légifèrent sur le secteur mettent sur pied des lois qui visent à encadrer le secteur, attirer de nouveaux acteurs et accompagner ceux qui y sont déjà impliqués. Ainsi, on peut noter les lois incitatives telles que la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche (LMAP) ou la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Généralement les autorités publiques sont des financeurs. Ils apportent leur aide pour booster le secteur. Ces aides et ces lois peuvent être de l’échelle locale, nationale (le plan national Énergie Méthanisation Autonomie Azote) ou continentale (Fonds Européen des Projets Régionaux). Elles servent à financer les projets, les entreprises, les recherches.

Les acteurs locaux et les particuliers

Les collectivités du Nord sont les premières bénéficiaires, car le secteur y crée des emplois et fournit de l’énergie verte. Ayant compris l’enjeu, plusieurs collectivités locales ont décidé de participer au projet de méthanisation. Ainsi Plusieurs organes associatifs (GRDF, GRTgaz, le Club Biogaz de l’ATEE1et le Syndicat des Énergies Renouvelables), se sont organisés autour de projets de biométhane. On note également la création, ces dernières années, de nombreuses Entreprises Publiques Locales (EPL) et la mise sur pied de plusieurs initiatives locales. La Région Midi-Pyrénées s’est ainsi engagée en 2013 à soutenir la création de cent unités d’ici à 2020.

Les experts et les acteurs scientifiques

Les experts

Les experts portent des analyses sur les secteurs. Leurs expertises permettent de mieux évaluer et suivre les projets relatifs au biométhane, de mieux informer les acteurs, d’orienter le législateur, d’asseoir des stratégies efficaces… Parmi eux, on compte des cabinets de conseil tels qu’ENEA Energy Strategy, des bureaux d’études et d’ingénierie tels qu’ASTRADE_Méthanisation.

Les acteurs scientifiques

Les acteurs scientifiques quant à eux produisent des travaux sur le sujet, mènent des recherches et présentent les résultats utiles pour optimiser la méthanisation, mieux la rentabiliser, mieux former les acteurs du domaine, mieux organiser le secteur. Ils sont généralement sous la tutelle d’une université, d’un centre de formation ou d’une institution étatique. C’est le cas du centre Irstea de Rennes qui est « expert des procédés de méthanisation et des stratégies de déploiement territorial », de l’unité « Énergies Renouvelables » au Crédit Agricole du Nord-Est, de l’unité d’enseignement méthanisation à l’université de Lorraine.

Projet commun et espace de rencontre

Un projet commun

Tous ces acteurs ont pour but d’optimiser la filière du biométhane. Cet objectif pourrait se résumer au but visé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) que d’ici à 2030, 10 % des énergies soient vertes. Le projet passe par la sensibilisation sur les avantages d’une transition énergétique, le soutien aux projets de production de biogaz, le financement des recherches et innovations dans le secteur, la vulgarisation de l’exploitation et la distribution des biogaz.

Des espaces de rencontres

Pour réaliser ce projet et dynamiser un marché que les acteurs veulent chaque jour plus innovant, ils se rencontrent pour échanger. Ainsi sont organisés des foires, des salons, des journées portes ouvertes, des séminaires, des sessions de formation, des expositions… Parmi les événements qui mobilisent plusieurs acteurs, on peut citer : les Journées Recherche Innovation (JRI) Biogaz, Salon international de l’agriculture en février 2018… Des rendez-vous à ne pas manquer, des rendez-vous à l’échelle nationale et internationale, des rendez-vous auxquels des milliers de personnes et d’institutions répondent présent.

Le secteur des biogaz, particulièrement celui du biométhane rassemble plusieurs acteurs à l’échelle régionale, nationale, continentale et même internationale. Ils ont tous un objectif commun : vulgariser l’exploitation et l’usage du biométhane, le rentabiliser et bien l’encadrer. Ces derniers se rencontrent généralement sur des plateformes en ligne et lors d’événements en présentiel pendant lesquels ils exposent les produits du secteur et ses dérivés (voir ), présentent des actions à entreprendre pour atteindre cet objectif. Si vous voulez en être un acteur, vous êtes les bienvenus à ces événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *